Amou / Découvrir Amou / Bienvenue à Amou

Bienvenue à Amou

Vue aérienne

Vue aérienne

Amou, "la plus verte des Stations fleuries" des landes vous accueillera sous les frondaisons plus que centenaires de ses platanes.

Les terrasses et les salles de ses hôtels-restaurants inondées de fleurs, de fumet de foie gras et de magret de canard, vous invitent à une halte réparatrice. Ses places fleuries, son église du XIIéme et son clocher donjon du XVème, son château du XVIIème (tous monuments historiques).

L'habitat rural de son bourg du XVIII et XIX siècles en font un chef lieu de canton coquet et empreint de culture et de traditions gasconnes dans lequel les fleurs poussent même dans les vieilles pierres.

Et l'eau dans tout cela : elle coule dans sa rivière dont la source béarnaise comme l'indique son nom "Luy de Béarn" ne la prive pas d'un caractère tapageur qui plait aux pratiquants de kayak et aux pêcheurs de truite et de brochet.

La Base de Plein Air, le Centre de Loisirs, la piscine, le stade, la salle de sports, le camping, le centre d'hébergement, les chemins de randonnée pédestres font d'AMOU une Station Vertes de Vacances très appréciée.

Si un potentiel économique tourné essentiellement autour de l'agroalimentaire, de la transformation et de la commercialisation des produits du terroir est indéniable, ses racines préhistoriques et culturelles font d'AMOU un lieu d'accueil et de visite vers le Musée de la Dame de Brassempouy, les Châteaux de Gaujacq et d'Amou mais aussi les églises d'Amou et de Brassempouy et enfin la "mecque" de la tauromachie landaise à Pomarez.

 Labiennus, lieutenant de César, avait eu bien raison de s'installer à AMOU, il y a deux millénaires ! En effet, selon la légende, en 56 avant J.C. Labiennus vint installer son camp sur une hauteur dominant le confluent des Luys. Séduit par la beauté et la douceur du site, il le baptisa "Pays d' AMOUR". AMOU par la complicité de l'occupant romain venait de naître.